Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 10:30
J'ai été séduite par cette recette de cookies mélangeant la farine de châtaignes, les flocons d'avoine et les pépites de chocolat. Ils sont vraiment délicieux, fondants à l'intérieur et croquants à la fois...c'est sur le blog de Chris que j'ai trouvé cette recette dont j'ai repris les mêmes proportions.


Pour une vingtaine de cookies

1 oeuf
45 g de sucre blanc
50 g de sucre roux
100 g de beurre mou
45 g de farine de châtaignes
70 g de farine T80
45 g de flocons d'avoine
1 càs de lait
40 g de copeaux de chocolat
1 càc de levure

1/ Préchauffer le four à 200°C.
2/ Mélanger le beurre en pommade avec les 2 sucres, ajouter l'oeuf et bien mélanger le tout.
3/ Ajouter ensuite les farines, la levure, les flocons d'avoine, bien mélanger.
4/ Incorporer ensuite le lait puis le chocolat coupé en petits morceaux.
5/ Mettre au four environ 12 min, les cookies sont légèrement mous à la sortie du four. Ils durcissent en refroidissant.


Repost 0
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 12:00
Je suis fan du quinoa et pourtant je ne l'utilise pas assez dans mes plats...finalement, j'ai concocté ces petits fondants avec les légumes que j'avais à ma disposition, et le résultat m'a pleinement satisfaite. J'ai utilisé des moules à muffins mais vous pouvez le mettre dans un moule à cake pour le couper en tranches, suivant vos envies...


Pour 8 fondants au quinoa

2 courgettes moyennes
2 carottes
1 petit oignon
1/2 poivron rouge
1 gousse d'ail
4 belles cuillérées à soupe de Boursin fine herbes (j'ai pris de l'allègé)
1 petit verre de quinoa
1/2 bouillon de volaille
2 oeufs
2 càs de farine
sel, poivre, curry, persil

1/ Faites d'abord cuire le quinoa avec le bouillon de volaille dans 2 fois son volume d'eau.
2/ Préparer tous les légumes, râper les carottes, les courgettes, couper les oignons, l'ail et les poivrons finement.
3/ Dans une sauteuse, faites revenir les oignons avec le poivron, saler, poivrer, puis ajouter l'ail, faire revenir pour qu'ils soient légèrement dorés.
4/ Ajouter les courgettes, les carottes et faire cuire environ 5 minutes. Ajouter le curry.
5/ Dans un saladier, battre les oeufs, ajouter le boursin et la farine et bien mélanger.
6/ Ajouter à cette préparation les légumes cuits, le quinoa égoutté. Rectifier l'assaisonnement.
7/ Verser cette préparation dans des moules à muffins et laisser cuire environ une vingtaine de minutes à 180°C.
8/ Servir tiède ou chaud.

Repost 0
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 18:00
J'avais repéré cette recette sur le blog de Jess, une petite mousse vanillée qui m'a tapé à l'oeil tout de suite. J'avais justement de la mascarpone à utiliser, je n'ai pas hésité bien longtemps et je ne le regrette absolument pas, une vraie merveille, toute douce au palais, bien onctueuse avec un bon goût de vanille comme j'aime, bref un régal!


Pour environ 4 verrines
2 oeufs
60 g de sucre
150 g de mascarpone
2 feuilles de gélatine
1/3 de gousse de vanille
1 pincée de sel

framboises pour le décor


1/ Séparer les blancs des jaunes.
2/ Faire ramollir la gélatine dans de l'eau fraîche.
3/ Blanchir les jaunes avec le sucre.
4/ Faire fondre le mascarpone doucement dans une casserole avec la gousse de vanille fendue en 2 et égrainée. Ajouter la gélatine bien essorée et fouetter
5/ Verser sur les jaunes blanchis, retirer la gousse de vanille.
6/ Monter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel. Les ajouter délicatement à la crème de mascarpone sans les casser.
7/ Verser cette préparation dans des verrines et placer au frais pendant au moins 2 heures.
8/ Au moment de servir, décorer avec des framboises.


Repost 0
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 10:44
J'ai réalisé ce week-end un grand classique, la blanquette de veau, mais c'est toujours un délice. Je l'ai préparée la veille pour la déguster que le lendemain, bien meilleur après un bon mijotage (n'hésitez pas à laisser sur le feu une bonne heure sur feu doux afin que cette blanquette prenne toute sa saveur!).


Pour environ 4 personnes

800 g de veau
3 carottes
1 oignon
1 boîte de champignons
1 cube de bouillon de volaille
1 jaune d'oeuf
du jus de citron
1 petit pot de crème fraîche
2 càs de farine
20 cl de vin blanc

1/
Faire revenir la viande dans de l'huile d'olive jusqu'à ce que les morceaux soient bien dorés de chaque côté.
2/ Ajouter les deux cuillérées à soupe de farine et remuer, puis ajouter environ 2 verres d'eau et bien remuer le tout.
3/
Ajouter ensuite le cube de bouillon de volaille, puis le vin blanc et rajouter un peu d'eau si nécessaire pour couvrir complètement la viande.
4/ Couper les carottes en rondelles et les oignons, les ajouter à la préparation, mettre les champignons en dernier. Assaisonner.
5/ Laisser mijoter à feu doux environ 1h à 1h30 en remuant de temps en temps et rajouter de l'eau si nécessaire.
6/ Dans un bol, mélanger le jaune d'oeuf avec le jus de citron, et ajouter la crème fraîche. Bien remuer. Ajouter ce mélange au dernier moment avant de servir.
7/ J'ai servi cette blanquette avec du riz.

Repost 0
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 08:43
Je n'ai pas souvent le temps de faire du pain avec une cuisson au four et c'est souvent la MAP qui travaille à ma place. Ce n'est pourtant pas les recettes qui manquent sur tous les blogs et qui me font terriblement envie comme ce pain au pavot que j'ai déniché sur le magnifique blog de Doria.  J'ai été tout de suite emballée par ce pain aromatique et délicieux. Il manquait peut être un peu de levée (il s'est surtout beaucoup étalé sur la plaque pendant le temps de pose) mais ça rien changé à son goût... merci Doria, ce pain est définitivement adopté!
Je n'ai pratiquement rien changé aux proportions qui étaient parfaites, je vous retranscris la recette ci-dessous.


Pour 1 pain

300 ml d'eau tiède
2 càs de lait écremé en poudre
1 càs d'huile d'olive
1 càs de graines de pavot
1 càc de sel
100 g de farine de seigle
300 g de farine multi-céréales
100 g de farine T55 (j'ai mis de la T65)
1 sachet de levure
1 càs de persil
1 càs de ciboulette

1/
Mettre tous les ingrédients dans l'ordre dans votre MAP, programme pâte.
2/ Sortir la pâte et la déposer sur du papier sulfurisé, sur la plaque du four et faire une belle boule que vous roulez sur des graines de pavot.
3/ Faire 5 entailles sur le dessus à l'aide d'un couteau.
4/ Enfournez pour 30 minutes de cuisson à 180°C (je l'ai laissé 40 minutes pour moi).
5/ Laisser votre pain sur une grille avant de déguster.

Repost 0
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 14:11
Après ma tarte aux pommes et cranberries, j'ai changé la garniture tout en gardant la même pâte aux amandes dont vous trouverez la recette sur le post d'avant. J'ai donc changé les fruits en y mettant des framboises et de la rhubarbe...une réussite totale! La saveur acidulée des fruits contrastait avec la douceur de la pâte et de la crème aux amandes (je suis fan d'amandes vous l'aurez compris!), cette tarte était franchement délicieuse!!


Pour 1 plat à tarte de 22 cm

Pour la garniture
1 oeuf
80 g de vergeoise
60 g d'amandes (entières que j'ai broyées)
20 cl de crème fraîche (à 3%)
480 g de rhubarbe
100 g de framboises (surgelées ou fraîches)

Pour la pâte
Voir les proportions de la tarte aux pommes (post d'avant)

1/
Etaler la pâte dans un plat à tarte et mettre au réfrigérateur.
2/ Pendant ce temps, épluchez la rhubarbe et la couper en tronçons. La faire dégorger dans du sucre, elle sera moins acide pour ceux qui n'aiment pas trop.
3/ Dans un saladier battre l'oeuf avec le sucre, ajouter les amandes (que vous aurez broyées), puis ajouter la crème fraîche. Bien mélanger.
4/ Ressortir votre pâte du réfrigérateur. Disposer la rhubarbe dessus, ajouter les framboises (en brisures pour moi, c'est plus facile à répartir sur la tarte) et verser la crème aux amandes dessus.
5/ Mettre au four pour environ 45 min th 200°C. A déguster bien fraîche.

Repost 0
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 20:00
J'ai voulu varié de ma traditionnelle tarte aux pommes en y apportant quelques éléments nouveaux. J'ai réalisé une pâte sablée riche en amandes qui m'a vraiment convaincue...quant à la garniture, outre les pommes, j'ai fait une petite crème au mascarpone agrémentée de quelques cranberries. Toutes ces saveurs se sont mélangées à merveille et c'était franchement délicieux.
Pour la pâte, les proportions qui sont ci-dessous correspondent à l'équivalent de 2 tartes, la deuxième, j'ai changé la garniture en mettant de la rhubarbe, je vous posterai cette recette très bientôt car elle était succulente également.


Pour un plat à tarte de 22 cm de Ø

Pour la pâte
250 g de farine
100 g de beurre
1 oeuf
1 pincée de sel
30 g de sucre glace
85 g d'amandes (entières que j'ai hâchées finement)

Pour la garniture
4 pommes
1 bonne poignée de cranberries
1 oeuf
2 càs de sucre cassonnade
120 g de mascarpone
1 càc d'amandes amères

1/
Dans un saladier, mélanger la farine avec le sel et le sucre, y creuser un puits et ajouter le beurre en pommade. Mélanger, ajouter les amandes mixées et l'oeuf. Rajouter un peu d'eau si nécessaire afin de former une boule. Laisser au réfrigérateur 1 heure.
2/ Eplucher les pommes et les couper en lamelles. Réserver.
3/ Dans un saladier, mélanger l'oeuf et le sucre et bien battre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le mascarpone et l'amande amère et mélanger délicatement.
4/ Sorter votre pâte du réfrigérateur, l'étaler dans un plat à tarte et disposer les pommes dessus. Ajouter la crème au mascarpone puis les cranberries.
5/ Mettre au four pendant 45 min à 200°C. A déguster tiède ou froide.



Encore un TAG !

Et cette fois çi c'est Noufi et Alicemanci qui jouent les indiscrètes...je vais donc vous dévoiler 6 choses sur moi!
Pour les règles du jeu, il s'agit donc de répondre à 6 questions et ensuite de passer la main à 6 blogueuses, sans oublier de les avertir sur leur blog.

Couleurs préferées :
le blanc, le bleu, le jaune
Matières préférées :
la laine, le lin
Odeurs préférées :
l'odeur du pain qui cuit, de toutes les pâtisseries, du jasmin, de la rose
Gourmandises préférées :
tout ce qui est au chocolat, au fruits, à la vanille...
Ce que j'aime recevoir :
un bouquet de fleurs, un livre, un objet de déco...
Le style de ma déco :
contemporain, épuré mais chaleureux, meubles en bois blanc.

Je passe la main à qui voudra, vu que tout le monde a déjà répondu à ce jeu! A très bientôt...

Repost 0
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 13:21
Je me suis enfin lancée dans la grande aventure du macaron, je vous montre la photo même si de grands progrès restent à faire! Je dois dire comme même que ce n'est pas si compliqué que cela malgré tout ce que  j'ai lu sur le sujet, il faut surtout du temps et un peu de patience et surtout être un minimum outillé pour les réaliser ce qui n'était pas mon cas (pas de tamis, ce qui m'a donné des coques pas lisses comme le montre la photo!, et une poche à douille qui m'a lâchement abandonnée en cours de route, j'ai dû finir avec une cuillère!!). Je ne disposais pas non plus de trois plaques à pâtisserie comme il est conseillé pour la cuisson (de ce côté là, cela n'a rien gâché pour la cuisson et ils ont plutôt bien gonflés et j'ai même eu la petite collerette de dentelle!!!
Pour la garniture, j'ai opté pour une crème toute simple avec de la crème fraîche et de la confiture de groseilles.
J'ai pioché la recette sur le site
Pure Gourmandise, qui explique très bien les différentes étapes à suivre, le matériel à utiliser et les différentes astuces et conseils indispensables à la réalisation de beaux macarons. Je retranscris ci-dessous les proportions utilisées.



Pour 36 macarons/ Préparation : 20 min

3 blancs d'oeufs (que j'avais mis au frais depuis 3 jours et séparés des jaunes)
210 g de sucre glace
125 g de poudre d'amandes
30 g de sucre en poudre
colorant alimentaire rouge

confiture de groseilles (environ 4 à 5 càs)
100 g de crème liquide
1 feuille de gélatine

1/
Mixer finement le sucre glace et la poudre d'amandes au couteau du robot. Tamiser (ce que je n'ai pas fait n'ayant pas de tamis) au-dessus d'une feuille de papier sulfurisé de grande largeur.
2/ Monter les blancs en neige ferme en commençant avec une cuillère de sucre dès que le fouet laisse des marques, puis en mettant le reste et en fouettant à vitesse maximale pour obtenir un effet "bec d'oiseau", c'est à dire des pointes de blancs dès que vous retirez les fouets. Ajouter ensuite 40 gouttes de colorant rouge dans les blancs fermes et bien mélanger pour une couleur homogène (j'ai mis le colorant un peu avant la fin afin qu'il se mélange bien au blanc d'oeuf).
3/ Saupoudrer peu à peu la poudre bien tamisée dans les blancs, et mélanger à la spatule. Le mélange doit être brillant, lisse (pas mon cas puisque pas tamisé) et former un ruban en retombant.
4/ Préparer une feuille de papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie.
5/ Dresser des petits dômes de 2 cm à la poche à douille lisse sur le papier, à intervalles réguliers et en quinconce.
6/ Laisser croûter une vingtaine de minutes au moins voir même toute la nuit (pour ma part, je les ai laissés croûter une bonne heure et ça me semble bien).
7/ Déposer la plaque de macarons sur 2 autres plaques identiques vides. Enfourner pour 13 minutes à 150°C et 15 à 20 minutes pour des macarons plus gros (pour ma part, ils ont cuit un peu plus longtemps et sans les deux autres plaques de cuisson).
8/ Pour la crème, j'ai mélangé de la confiture de groseilles avec de la crème fraîche et rajouté une feuille de gélatine. Laisser refroidir.
9/ A la sortie du four, laisser refroidir la plaque quelques minutes, puis verser un peu d'eau sous la feuille de papier sulfurisé et attendre 1 minute, les macarons se décolleront alors tout seuls. Les déposer à l'envers sur une grille pour un séchage parfait de leur base.
10/ Coller les coques de macarons deux à deux avec une noix de crème à la groseille.

Repost 0
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 08:57
Nous avons dégusté le week-end dernier ces petits biscuits croquants à l'apéritif qui ont eu beaucoup de succès, le goût du comté est bien présent et se marie bien avec les graines de pavot, un biscuit qui se conserve d'ailleurs très bien plusieurs jours, je renouvellerai certainement l'expérience avec un autre fromage pour varier les saveurs.


Pour une vingtaine de biscuits

180 g de farine
90 g de beurre
80 g de comté
3 à 4 cà s de graines de pavot
1 oeuf
sel, poivre, muscade
un peu d'eau

1/
Mélanger dans un saladier la farine avec les graines de pavot, le comté râpé, le sel, poivre et la muscade.
2/ Ajouter le beurre et l'incorporer de façon à obtenir une pâte sableuse, ajouter ensuite l'oeuf battu. Vous devez obtnir une pâte ferme. Ajouter un peu d'eau si nécessaire.
3/ Rouler la pâte dans un film alimentaire et former un boudin d'environ 5 cm de diamètre.
4/ Placer le au frais pour quelques heures, (je l'ai préparée la veille et fait cuire que le lendemain).
5/ Préchauffer le four à 180°C. Sorter la pâte du frigo et couper des rondelles d'environ 1 cm d'épaisseur et les placer sur une plaque recouverte de papier cuisson.
6/ Faire cuire environ 20 à 25 min, ils doivent être dorés. Laisser refroidir dans le four. Ils se conservent parfaitement bien plusieurs jours et gardent leur croquant.

Repost 0
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 10:50
Je continue sur ma lancée et vous propose ma 3ème et dernière recette avec le lait Ribot, toujours une recette sucrée toute simple mais néanmoins délicieuse... j'ai utilisé des abricots en boîte (faute d'avoir d'autres fruits sous la main), ce gâteau serait certainement bien meilleur avec des abricots frais (j'attends la saison avec impatience!), j'ai nappé ce gâteau de caramel pour trancher avec l'acidité des fruits. C'était tout de même excellent, dégusté bien frais, nous nous somme régalés.


Pour 6 à 8 personnes

2 oeufs
80 g de sucre
80 g de farine de riz
80 g de farine T65
20 cl de lait Ribot
1/2 sachet de levure
1 boîte d'abricots
Sucre + eau pour le caramel

1/
Mélanger les oeufs avec le sucre et mélanger bien. Ajouter la farine de riz, puis un peu de lait Ribot.
2/ Incorporer le reste de farine puis le reste de lait Ribot. Ajouter la levure et bien remuer pour obtenir une pâte homogène.
3/ Egoutter les abricots, les placer dans le fond d'un moule silicone (pour moi) d'environ 22 cm de diamètre.
4/ Verser la préparation dessus et enfourner environ 30  minutes à 180°C.
5/ Une fois cuit, laisser refroidir une dizaine de minutes, démouler le gâteau dans un plat.
6/ Faire un caramel avec du sucre et de l'eau, et napper aussitôt le gâteau.

Repost 0